Qui sommes nous ?

Qui sommes nous ?

Lancé depuis le 08 Septembre 2013 ( Non Officiel ) et le 18
Décembre 2015 ( Officiel )

2013-2015 2016 – 2017
PowerAntilles est une
association Loi 1901 créée le 18
décembre 2015, ayant pour but de promouvoir la culture et
l’art des antilles sur divers supports et technologie.

Actuellement premier
groupement des antilles reliant toutes les
îles ( Guadeloupe,  Martinique, Guyane, Dominique,
Saint-Martin / Sint-Maarten, Saint-Barthélemy, Tobago ,
Grenade, Saint-Vincent,
Sainte-Lucie, Porto Rico, Jamaïque )

Additionner de la définition de webradio,
Original Station diffuse de la musique varié aussi des
titres exlusive reçus sur notre base via notre boite mail.
Propose également des emissions en direct
extérieur comme au studio .
Site
:
Hit
* Vote :
Application
Mobile :
Reseaux
:
Additionner de la définition de webradio, Zouk
Station diffuse de la musique de style Zouk, Compas, Soukous,
Kizomba et également ceux qu’on reçoit sur notre
base via notre boite mail.
o

Site
:
Hit
* Vote :
Application
Mobile :
Reseaux
:
Additionner de la définition de webradio, Mixx
Station diffuse des mix qu’on reçoit sur notre
base via notre boite mail égualement des utilisateur appeler
DJ, Vj ou sélecta en direct sur la webradio Mix.
Site
:
Hit
* Vote :
Application
Mobile :
Reseaux
:
Pour le Moment les informations ne sont pas disponible.
PowerAntilles aussi une organision reliant d’autre organise qui permet
l’insertion des jeunes et l’initiation des jeunes dans la vie actif .

STAFF :

Président : Galipo Dimitri Secrétaire : Dowiss Trésorier : Galipo Ludovic
Contact : Dilard@PowerAntilles.eu Contact : Dowiss@PowerAntilles.eu Contact : Plutotvic@powerantilles.eu

 

Charger de communication :  Alisha Bryan Éditeur :  Mimic Base Music : PowerAntilles Edition 2016
Contact
: Alisha@PowerAntilles.eu
Contact
: Mimic@PowerAntilles.eu
Contact
: Serveur@PowerAntilles.eu

 

@PowerAntilles 2017 Journal Officiel ( )

Mise a jour 07/04/2017

Définition de WebRadio :

Une webradio génère un flux audio (voix des animateurs, chansons, jingles…) vers un serveur de lecture en continu
qui se charge de le diffuser aux clients qui s’y connectent. Dans le cas d’une station classique, elle prépare le flux en studio (avec platines, ordinateurs, mixage, micros, etc.) qui est ensuite encodé : le signal analogique est codé dans un format numérique à l’aide d’un codec. Elle envoie ce flux audionumérique vers le serveur de lecture en continu, qui se charge de le redistribuer vers les auditeurs de la webradio. Bien souvent, les webradios n’ont pas de studio, et
fonctionnent de manière beaucoup plus simple. Par exemple, dans le cas d’une radio qui diffuse de la musique, tout peut se faire directement en numérique : un lecteur multimédia se connecte au serveur de lecture en continu et joue une liste de titres plus ou moins aléatoirement. Une webradio peut techniquement diffuser des flux numériques d’autres sortes, par exemple de la vidéo, à l’aide des mêmes briques logicielles.

La principale différence avec les radios hertziennes est que le serveur de lecture en continu ne diffuse le flux qu’aux clients qui se connectent, là où les radios classiques diffusent des ondes en continu. C’est cette caractéristique qui
justifie l’appellation client-serveur. Quand un auditeur (un client) se connecte à la radio (au serveur) via une page web, un lecteur multimédia, son ordinateur crée une connexion avec le serveur de lecture en continu. Ce dernier envoie alors le flux de données binaires dans cette connexion. Le flux binaire peut être codé en mp3, ogg, wma, RealAudio, etc. La connexion peut se faire via un protocole standard ouvert (http ou rtsp par
exemple) ou fermé (dont l’utilisation est protégée par brevet : par exemple rtmp).
Le lecteur multimédia de l’auditeur décode alors le flux et convertit les données numériques de manière que l’ordinateur puisse produire le signal audio qui permet à l’auditeur de l’écouter (par exemple, via une carte son).